Preuves historiques de l’existence de Jésus Christ

Avatar de l’utilisateur
PascalF
+ de 10
Messages : 41
Enregistré le : sam. 1 oct. 2016 03:46
Religion : Chrétien
Contact :

Preuves historiques de l’existence de Jésus Christ

Messagepar PascalF » ven. 6 janv. 2017 03:12

Dans cette article je vous liste les preuves historiques de l'existence réel de Jésus Christ.

A partir du 19e siècle, de nombreux savants issus de l’école hypercritique ont remis en cause l’existence historique même de Jésus Christ. C’est ce qu’on a appelé la thèse mythiste.

Pour eux le personnage de Jésus serait une création mythique ou mythologique. Selon d'autres thèses, sa personnalité serait le fruit d'une élaboration théologique, ayant pris progressivement une dimension historique à partir du IIe siècle de l'ère chrétienne. Dans ce contexte, Jésus devient un personnage conceptuel, instrumentalisé par les premiers chrétiens. Même si aujourd’hui plus aucun universitaire sérieux n’adhère à cette théorie, elle continue néanmoins à être diffusée sur certains sites internet.

Il existe une multitude de preuves sur l’existence de Jésus. Comme des écrits historique et des preuves archéologiques. Dans cet article, je présenterai les preuves de l’existence de Jésus en évoquant d’abord les sources d'origine chrétiennes, puis les sources non-chrétiennes (romaines et juives).

Sources chrétiennes : Les évangiles

Leur principal atout des sources chrétiennes est leur grande variété ce qui en fait des sources historiques de premier ordre nous relatant la vie de Jésus Christ. En effet, même si aujourd’hui tous ces écrits sont regroupés dans le Nouveau Testament, il ne faut pas oublier qu’ils constituent, à l’origine, des sources indépendantes et distinctes.

Nous avons donc a disposition quatre récits de la vie de Jésus (les « évangiles »)
- Deux écrits par des témoins primaires de la vie de Jésus (Matthieu et Jean),
- Deux par des témoins secondaires (Marc et Luc),
- D’un récit complémentaire qui nous raconte les premières années de la communauté chrétienne (les Actes des apôtres),
- Ainsi que de plusieurs lettres de disciples ou de personnes proches de Jésus. Or, en dépit de cette grande diversité, tous ces témoignages s’accordent sur l’existence de la personne de Jésus de Nazareth et sur sa crucifixion. Par exemple les Épîtres de Paul qui date du 1er siècle (environ à l'an 50).

Ces informations sont aussi recoupées par plusieurs autres sources que je nome externes et que que je diviserai en deux parties : les sources romaines et les sources juives.

Les sources romaines

L’existence des chrétiens est attestée par la [b]persécution des chrétiens sous Néron dès l'an 64, à la suite du grand incendie de Rome.
Soit seulement quelques décennies après la mort de Jésus Christ. La population soupçonne l’empereur d’avoir lui-même mis le feu à la ville. Ce dernier, pour se disculper, doit donc trouver des bouc-émissaires sur qui rejeter la faute et choisit pour cela les Chrétiens. Elle s'inscrit dans le cadre des Persécutions des chrétiens sous l'Empire romain. Deux textes nous rapportent cet événement.

Le texte de Suétone
Le premier texte, de Suétone est assez concis :

On livre au supplice les chrétiens, sorte de gens adonnés à une superstition nouvelle et dangereuse.


Il révèle cependant que les Romains faisait déjà la distinction entre les chrétiens et les autres Judéens et donc qu’ils étaient conscients de la nouveauté du christianisme.

Le texte de Tacite
Mais c’est avant tout un autre historien, Tacite, qui, à l’occasion du même événement, nous donne une description plus complète :

Mais aucun moyen humain, ni les largesses du prince, ni les cérémonies pour apaiser les dieux ne faisaient céder l’opinion infamante d’après laquelle l’incendie avait été ordonné [par Néron]. En conséquence, pour étouffer la rumeur, Néron produisit comme inculpés et livra aux tourments les plus raffinés des gens, détestés pour leurs turpitudes, que la foule appelait « chrétiens ». Ce nom leur vient de Christ, que, sous le principat de Tibère, le procurateur Ponce Pilate avait livré au supplice ; réprimée sur le moment cette exécrable superstition faisait de nouveau irruption, non seulement en Judée, berceau du mal, mais encore à Rome, où tout ce qu’il y a d’affreux ou de honteux dans le monde converge et se répand. On commença donc par poursuivre ceux qui avouaient, puis, sur leur dénonciation, une multitude immense, et ils furent reconnus coupables, moins du crime d’incendie qu’en raison de leur haine pour le genre humain. A leur exécution on ajouta des dérisions, en les couvrant de peaux de bêtes pour qu’ils périssent sous la morsure des chiens, ou en les attachant à des croix, pour que, après la chute du jour, utilisés comme des torches nocturnes, ils fussent consumés. Néron avait offert ses jardins pour ce spectacle, et il donnait des jeux de cirque, se mêlant à la plèbe en tenue d’aurige, ou debout sur un char. Aussi, bien que ces hommes fussent coupables et eussent mérité les dernières rigueurs, soulevaient-ils la compassion, à la pensée que ce n’était pas dans l’intérêt, mais à la cruauté d’un seul qu’ils étaient sacrifiés.
Nous voyons donc que la mort de Jésus sous Ponce Pilate était clairement connue. Par ailleurs, déjà à l’époque de Néron les chrétiens étaient assez nombreux à Rome, même si, par effet rhétorique, l’historien exagère probablement leur importance.


Les Sources juives

De la part des Judéens, nous avons à disposition deux sources différentes sur l’existence historique de Jésus Chris : Flavius Josèphe et les textes rabbiniques. Le premier texte de Flavius Josèphe concerne l’exécution de Jacques :

Anan convoqua une assemblée de juges et fit amener le nommé Jacques, frère de Jésus dit le Christ, et quelques autres, les accusa d’avoir transgressé la Loi et les livra à la lapidation.


Ce passage confirme bien l’existence de Jacques et de Jésus, et nous voyons que les revendications messianiques de Jésus étaient connues de Flavius Josèphe, mais bien sûr pas « reconnues », puisque l’expression «dit le Christ » exprime une certaine prise de distance, et les revendications messianiques étaient assez nombreuses à cette époque.

Par ailleurs, Flavius Josèphe évoque aussi Jésus dans un autre passage connu sous le nom de Testimonium Flavianum.

Les sources rabbiniques, et notamment le Talmud, qui mentionnent Jésus. Pour résumer simplement les choses, nous pouvons dire que, dans le Talmud, les rabbins reconnaissent l’existence de Jésus, sa naissance particulière, qu’ils attribuent cependant à la prostitution de Marie, sa descente en Egypte, ses miracles et sa crucifixion à la veille de Pâque.

Le principal problème du Talmud réside dans la difficulté pour l’historien de dater les documents qui le composent. Sa rédaction finale date des IVe-Ve siècles, mais les matériaux les plus anciens sont bien antérieurs. Concernant Jésus lui-même, les traditions les plus anciennes datent probablement du IIe siècle.


Jésus Christ, un des personnages les mieux attestés de l’Antiquité
Nous pouvons dire que Jésus est certainement un des personnages les mieux attestés de l’Antiquité, et la diversité des sources le concernant rend la thèse Mythiste complètement insoutenable.

Pour autant cela suffira-t-il à faire entendre raison les plus sceptiques ? Je ne pense pas. En raison du nombre de preuve importante, qui conduisent immanquablement à accepter l’existence historique de Jésus Christ, seulement les motifs idéologiques irrationnels peuvent toujours empêcher les gens d’accepter cette évidence historique.


Le Testimonium Flavianum et les témoignages externes sur les 4 évangiles sont encore d'autres preuves historique de l’existence de Jésus. Si vous souhaitez partager d'autres preuves historique de l’existence de la vie de Jésus de Nazareth n’hésitez pas à partager

Avatar de l’utilisateur
yacoub
+ de 10
Messages : 33
Enregistré le : jeu. 13 oct. 2016 11:27
Religion : agnostique
Contact :

Re: Preuves historiques de l’existence de Jésus Christ

Messagepar yacoub » ven. 13 janv. 2017 17:28

Jésus a existé comme PBSL

Retourner vers « Jésus-Christ »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité