Réponse aux allégations qui contestent le miracle du point le plus bas de la terre indiqué dans le coran

Venez poser vos questions et débattre sur les thèmes du dogme Musulman
Avatar de l’utilisateur
drimis
+ de 10
Messages : 33
Enregistré le : sam. 22 oct. 2016 18:48
Religion : Musulman
Contact :

Réponse aux allégations qui contestent le miracle du point le plus bas de la terre indiqué dans le coran

Messagepar drimis » lun. 14 nov. 2016 12:24

Lorsque vous avez évoqué le miracle contenu dans le début du sourate "alroum" vous omettez de dire qu'il y a deux autres miracles certains exagètes disent que les musulmans n'ont pas à etre heureux de la victoire des romaons qui sont des mécréants, mais leur joie vient de la victoire de "badr" sur les polythéistes de la Mecque, victoire qui a eu lieu à la meme période de la victoire des romains sur les perses, et Allah le très glorieux mentionne aussi le lieu de cette guerre entre romains et perses en le qualifiant de "point le plus bas de la terre ", et effectivment le lieu de cette bataille se situe en palestine, à -330 metres en dessous du niveau de la mer, ce qui est considéré par les scientifiques comme le point le plus bas de la terre ferme .
J'ai eu des altercation virulente avec des islamophobes à propos de ces miracles, altercation que j'ai sauvegardée dans l'une de mes pages facebook "islam riposte", voici un aperçu :

"Le vatican, hyper riche et influent, avec 2 milliards de fidèles, qui a essayé de réunir des experts et des savants du monde entier , pour composer une oeuvre comparable à notre coran, mais le coran était si exceptionnel, si éloquent,, si miraculeux dans tos ses aspects scientifiques, numeriques, historiques....qu'ils ont capitulé devant l'ampleur de la tache, ce qui restera l'un des plus grands affronts, camouflets de l'eglise catholique : par exemple, le coran des musulmans contient plusieurs prédictions qui se sont avérés vraies , grace à gloire d'Allah, le seul et unique dieu , qui n'a aucun associé.
Alors ,comment l'église et les athés peuvent composer un livre qui contient autant de prédictions qui se sont par la suite réalisées ? Par exemple,LA VICTOIRE DE L'EMPIRE BYZANTIN: On trouve dans le Coran une étonnante prédiction dans les premiers versets de la sourate ar-Rum, qui se réfère à l'Empire byzantin, partie orientale de l'Empire romain. Il y est dit que l'Empire byzantin, qui avait connu une grande défaite, aurait bientôt la victoire.
Alif, Lâm, Mîm. Les Byzantins ont été vaincus, dans la terre la plus voisine (on peut traduire "la terre la plus voisine" par le point le plus bas de la terre, si on prend en compte les récentes découvertes géologiques), et après leur défaite ils seront les vainqueurs, dans quelques années. La décision finale, aussi bien avant qu'après, appartient à Dieu, qui accorde la victoire à qui Il veut, et ce jour-là les croyants se réjouiront. (Coran, 30 : 1-4)

J'ajoute juste, que personne n'a osé me parler du miracle coranique qui prédit la victoire improbable de l'empire byzantin, dans le point le plus bas de la terre, le jour meme de la grande vicroire de badr,lorsque les musulmans, en large infériorité numérique, ont infligé une défaite humiliante aux arabes mécréants.
J'anticipe vos allégations et vos contestations, j'ai discuté avec la page facebook du site internet Oui Dieu- Existe qui a prétendu qu'il n'y a pas d'époque et de région mentionnés dans le coran, j'ai riposté en lui disant ceci : la bataille entre les romains et les perses est historiquement prouvée et documentée, les perses ont vaincus les romains, les mécréants arabes étaient contents parce qu'ils se sentaient plus proche des perses athés , alors que les byzantins étaient des gens du livre.....il y a eu un pari, lorsque ce verset fut revelé, entre un compagnon du prophète et un mécréant qui ne croyait pas à la victoire future improbable des romains lorsque ce verset fut revelé....et le compagnon a remporté ce pari , avec à la clé 200 chameaux qui portent des biens précieux et chers , et ce pari a été remporté le jour meme de la victoire des musulmans sur les mécréants dans la bataile de badr, car le coran précise que le jour de la victoire des romains, ça sera un jour de joie et bonheur pour les musulmans, joie qui vient avec la grande victoire de badr ou les mécrants arabes furent vaincus et laminés par les musulmans. Le verset emploie le mot arabe "bith3", qui indique une période temporelle de 3 à 9 ans, ce mot relève de l'éloquence, si le coran aurait indiqué une date plus précise , ça aurait créé une polémique et une allégation de la part des athés, dans cette époque ou il n'y avait pas des moyens de comunications modernes comme le téléphone ou le satellite, les mécréants auraient dit par exemple "non, c'est pas le 4 septembre que les romains ont vaincu les perses, mais c'est le 8 septembre" .Je vous signale, que lors de ce pari, le prophète a indqué au compagon qui avait fait ce pari de parier sur une période de 7 ans, et effectivement la défaite des perses a eu lieu après 7 ans après ce pari. Le coran utilise le mot "adna" pour indiquer le lieu de cette bataille. Ce mot "adna" est au superlatif, les théologiens musulamans de l'époque ont essayé de rapprocher ce mot du verbe "dana" qui signifie "se rapprocher" et ils ont expliqué ce mot par "la terre la plus voisine". Mais le coran est un livre vivant qui se réinvente chaque jour, le sens mystérieux de certaines sourates poussent les musulmans à apprendre et s'instruire, le coran nous motive pour se retrousser les manches, fournir 'effort, perséverer et se dépaaser pour découvrir le sens caché de certains versets.Le mot "adna" utilisé par le coran siggnifie le plus bas , employé au superlatif Et effecivement, à la lumière de la sience moderne, le lieu ou s'est passée la victoire des romains est le point le plus bas de la terre, 422 m au-dessous du niveau de la mer. Chacun apporte sa pierre et sa contribution personnelle dans l'islam, certaines sourates et certains versets sont claires comme le fait que Allah est le seul et unique dieu, qu'il y a le paradis , l'enfer, le jugement dernier, d'autres versets sont plus mystérieux, l'islam nous incite à creuser, chercher, découvrir , à ne pas se reposer sur nos lauriers, à retrousser les manches et à progresser dans la science et le savoir pour lever le mystère, et cette quete permanente rend le coran si exceptionnel et confirme caractère divin du coran.....tu serais étonné combien de savants ont écrits de livres depuis 14 siècles pour expliquer le coran, certaines parties du coran sont claires, comme l'unicité de dieu, d'autres le sont moins ... l'islam encourage le pluralisme, la vivacité de l'esprit et aiguise nos faculté intellectuelles et rejette l'immobilisme...l'islam est tout simplement une religion vivante qui ne cesse de se réinventer....le sens mystérieux de certains versets du coran sont une bénediction , et non une malédiction.Le coran serait un livre très volumineux et lourd, s'il contenait l'explication de tous les versets, dieu nous a doté d'un cerveau plus performent que l'ordinateur le plus sophistiqué de cette planète terre, à nous de faire fonctionner nos cerveaux.
le coran n'est pas un livre d'ennuyeuses et longues analyses scientifiques mais il est un livre de signes et de foi , pour ceux qui sont doués de raison et bon sens .
Avant de continuer, je veux clarifier une chose : l'islam c'est la religion de la force, de la fierté, de la hauteur, et de la gloire.Les laiques n'hésitent pas à dénigrer et insulter l'islam, alors nous les musulmans, on doit etre forts et riposter de façon vigoureuse,musclée, violente et virile.Les musulmans sont pacifiques avec ceux qui les respectent et ne les agressent pas, il ne faut pas s'attendre à ce que je réponde à ces laiques extrémistes avec des mots doux et miélleux, eux qui se moquent et insultent sans relache, jour et nuit et de façon honteuse et éhontée et sans raison valable l'islam et les musulmans.
L'islam est pacifique avec les gens pacifiques : voici quelques-uns des Versets du Saint
Coran commandant le bon traitement envers les non-croyants pacifiques:
1.
« Supporte avec patience les propos des infidèles et au moment de
les quitter, prends soin de ménager leurs susceptibilités ! »
[Sourate 73, verset 10]

2. « … fais donc preuve d'une noble
indulgence » [Sourate 15, verset 85]

3. « Ne discutez avec
les gens du Livre (Juifs et Chrétiens) que de la manière la plus
courtoise » [Sourate 29, verset 46]

4. « Appelle à la Voie
de ton Seigneur avec sagesse et par de persuasives exhortations. Sois
modéré dans ta discussion avec eux » [Sourate 16, verset 125]

5.
« Sois bon envers les autres comme Dieu l'a été envers toi ! Ne
favorise pas la corruption sur la Terre » [Sourate 28, verset 77]


6. « Ne prends pas un air arrogant en abordant tes
semblables et ne marche pas sur terre avec insolence car Dieu n’aime
pas les vaniteux insolents » [Sourate 31, verset 18]

7. «Dieu ne vous défend pas d'être bons et équitables envers ceux qui
ne vous attaquent pas à cause de votre religion et qui ne vous
expulsent pas de vos foyers. Dieu aime ceux qui sont équitables »




Ces versets furent révélés vers l'an 620 de l'ère chrétienne, près de sept ans après la défaite cinglante infligée par les Perses aux chrétiens de Byzance en 613-14. En fait, Byzance avait alors subi de telles pertes qu'il semblait impossible qu'elle puisse même continuer à exister, et encore moins de connaître de nouveau la victoire. Après avoir défait les Byzantins à Antioche en 613, les Perses prirent le contrôle de Damas, de la Cilicie, de Tarse, de l'Arménie et de Jérusalem. La perte de Jérusalem en 614 était particulièrement traumatisante pour les Byzantins, car l'Eglise du Saint-Sépulcre fut détruite et les Perses s'emparèrent de la "Vraie Croix", symbole de la Chrétienté.187
Regarde le bassin de la Mer Morte où les Byzantins furent vaincus par les Perses, et regarde le Lac de Loth qui se trouve dans la région la plus basse du monde, est à 417 mètres au-dessous du niveau de la mer.
En plus des Perses, les Avars, les Slaves et les Lombards constituaient également de graves menaces pour l'Empire byzantin. Les Avars étaient arrivés jusqu'aux murs de Constantinople. L'empereur byzantin Héraclius avait ordonné de faire fondre l'or et l'argent des églises et d'en faire des pièces de monnaie afin de faire face aux dépenses de l'armée. Quand il s'avéra que c'était insuffisant, des statues de bronze furent également fondues afin de fabriquer plus de pièces de monnaie. De nombreux gouverneurs s'étaient révoltés contre l'empereur Héraclius, et Byzance était au bord de l'effondrement.188 La Mésopotamie, la Cilicie, la Syrie, la Palestine, l'Egypte et l'Arménie, qui avaient auparavant appartenu à Byzance, avaient été envahies par les Perses idolâtres.189
Regarde une photo satellite du bassin de la Mer Morte. Son altitude n'a pu être déterminée que par des mesures techniques modernes. On a découvert grâce à ces mesures que c'était "la région la plus basse de la Terre". En bref, tout le monde s'attendait à ce que l'Empire byzantin soit anéanti. C'est à ce moment-là que les premiers versets de la sourate ar-Rum ont été révélés, annonçant que Byzance triompherait à nouveau dans quelques années (le mot arabe bid'i veut dire un nombre de trois à neuf, moins de dix). Cette victoire semblait tellement impossible que les polythéistes arabes pensaient que la victoire annoncée dans le Coran n'aurait jamais lieu.
Cependant, comme toutes les autres prédictions du Coran, celle-ci se réalisa. En 622, l'empereur Héraclius gagna un certain nombre de victoires sur les Perses et reconquit l'Arménie.190 En décembre 627 de l'ère chrétienne, une bataille décisive eut lieu entre Byzance et l'Empire perse, à Ninive, à 50 km à l'est du Tigre, près de Bagdad. Cette fois encore, l'armée byzantine vainquit les Perses. Quelques mois plus tard, ces derniers durent conclure un accord de paix avec Byzance, et furent obligés de rendre les territoires qu'ils avaient pris à l'Empire byzantin.191
La victoire de Byzance fut totale lorsque l'empereur Héraclius vainquit le dirigeant perse Chosroês II en 630, qu'il reconquit Jérusalem, et récupéra la "Vraie Croix" pour l'Eglise du Saint Sépulcre.192
En fin de compte, la "victoire des Byzantins" annoncée par Dieu dans le Coran s'était miraculeusement réalisée dans la période de temps affirmée par le Coran, c'est-à-dire dans "3 à 9 ans".
L'historien Gibbon dit à ce sujet :
" Au moment où les expéditions iraniennes étaient à leur apogée, Mohammed avait annoncé que les drapeaux romains allaient être hissés pour la victoire dans quelques années. Au moment où cette prédiction fût annoncée, rien n'était logiquement plus étonnant ni invraisemblable qu'un triomphe romain, puisque les douze premières années du règne d'Héraclius laissaient plutôt penser à la chute imminente et la fin dernière de l'état romain "
On ne conçoit pas qu'un homme de sens, qui prétend être prophète puisse s' engager au point d'annoncer que tel événement aura lieu infailliblement dans un laps de temps déterminé, sans être sûr de son fait. "et ce jour-là les croyants se réjouiront." (Coran, 30 : 4) :effectivement, le jour de la défaite des perses, c'était le jour de la grande victoire de badr , ou les musulmans, en très grande infériorité numérique ont vaincus et laminés les mécréants, et c'était un jour de joie et bonheur pour les croyants.
Il est un autre miracle révélé dans ces versets. Il s'agit de l'annonce d'une réalité géographique qui ne pouvait être connue de personne à cette époque : que les Byzantins ont été vaincus dans la région la plus basse de la Terre. Cette expression, adnâ al-ard en arabe, a été interprétée dans la plupart des traductions comme signifiant "le pays voisin". Cependant, ce n'est pas le sens littéral de l'expression, mais plutôt une interprétation au sens figuré. Le mot adnâ en arabe est dérivé du mot dânî qui signifie bas, et ard signifie la Terre. Donc, l'expression adnâ al-ard signifie "l'endroit le plus bas de la Terre".
Certains interprètes du Coran, en considérant la proximité de cette région en question par rapport aux Arabes, préfèrent utiliser le mot "voisin". Cependant, la signification véritable indique un fait géographique très important : le bassin de la Mer Morte, l'une des régions où les Byzantins furent vaincus en 613-14, est la plus basse région de la Terre.193
Comme précisé plus haut, le coup le plus terrible porté à l'Empire chrétien de Byzance dans cette défaite, a été la perte de la "Vraie Croix", celle de Jérusalem, située prés des rives de la Mer Morte.
Les batailles entre les Byzantins et les Perses ont eu lieu dans le bassin de la Mer Morte, qui se situe à l'intersection de territoires appartenant à la Syrie, à la Palestine et à la Jordanie. La Mer Morte, située à 417 m sous le niveau de la mer, est le point le plus bas du globe.194
L'élément le plus intéressant est que l'altitude basse de la Mer Morte n'a pu être mesurée que grâce aux techniques modernes. Auparavant, il était impossible à quiconque de savoir que c'était la région la plus basse du globe. Pourtant, le Coran l'affirme. C'est encore une preuve que le Coran est une révélation divine. Autres prédictions : II- " Dieu te préserve des Hommes " (Coran 5/67). le prophète avait des gardes , dieu lui a dit qu'il le préservera de tout dangé malgré la haine et animosité de sa propre tribu, le prophète a congédié son garde du corps et n'avait pas de personnes qui goutaient la nourriture avant lui afin de vérifier si elle est empoisonnée ou nom, tout en sachant que le prophète, toujours aussi poli et malgré les tentatives de meurtre à son encontre, ne refusa pas de manger la norriture que des inconnus , musulmans ou pas, lui donnent comme un cadeau....Avant la descente de ce verset, le Prophète (BSDL) avait des gardes pendant la nuit. Après ce verset, il leur a dit " Partez, Dieu me préserve ". Ceci est une information concernant l'avenir, comme quoi, le Prophète ne peut être tué par un Humain! Un homme sain ne peut affirmer cela surtout quand on sait le nombre d'ennemis qu'avait le Prophète (BSDL). Malgré le nombre de tentatives pour le tuer et malgré le nombre de fois qu'il a été au milieu des combats, souvent à la tête de l'armée musulmane c'est à dire le plus proche des ennemis (et ce sont ses ennemis qui le disent) ; malgré que l'étranger qui vient à Médine ne peut reconnaître le Prophète (BSDL) sauf si on le lui désigne (pas de garde corps, pas de protocoles, tout simplement un homme parmi les autres...) Malgré tout cela aucun homme ne put lui nuire jusqu'au moment où il alla jouir de l'éternelle félicité.
Est-ce encore le SUPER hasard ?!?
Celui qui annonce de telles choses ne peut être que celui qui connaît le passé, le présent et le futur !! Produisez un chapitre au moins pareil :les mécréants arabes de cette époque, avec leur copains les perses, romains, egyptiens....(car le prophète a envoyé des lettres et des messagers aux rois de byzance, perse,egypte.....pour se convertir à l'islam) étaient plus tenaces et haineux que les islamophobes de cette époque....ils ont essayé de composer quelque versets du coran, en imitant le style exceptoinnel du coran , mais les résultas étaient tellement ridicules et hilarants que ça s'est rétourné contre eux : en essayant d'imiter la sourate de "l'élépant", ils ont composé des versets qui parlent de la queue et la trompe de l'éléphant, alors que le coran parle de géologie astronomie,embryologie.......
III- " Si vous avez des doutes sur le livre que nous avons envoyé à notre serviteur, produisez un chapitre au moins pareil à ceux qu'il renferme, et appelez si vous êtes sincères vos témoins, ceux que vous invoquez à côté de Dieu. Mais si vous ne le faites pas, et à coup sûr vous ne le ferez jamais , redoutez le feu préparé pour les infidèles, le feu dont les hommes et les pierres seront l'aliment " (II, 21-22).
Il annonce ici que jamais ils ne produiront rien de pareil. Ce verset prouve l'impuissance surnaturelle des Arabes sous quatre différents points de vue:
1° , Les Arabes avaient une haine profonde contre le Prophète et la religion qu'il prêchait, ils lui faisaient une guerre acharnée, au péril de leurs biens et de leur vie. Le défi qu'on leur adresse devait enflammer encore plus leur hostilité et il est certain que, s'ils avaient pu, en produisant quelque chose de semblable, démentir la prédiction divine, ils n'auraient pas manqué de le faire.
2° , Le Prophète était, même de l'aveu de ses ennemis, un homme de génie et de pénétration; un imposteur de génie n'ose guère pousser l'audace au point de mettre ses ennemis au défi d'une manière aussi absolue, sans être sûr de son fait. Si le Prophète n'avait pas su par inspiration divine que jamais ses ennemis n'auraient pu répondre à son défi, il ne les eût pas provoqués ainsi.
3° , S'il n'avait pas été certain de ce qu'il disait. il n'aurait pas affirmé que jamais ses ennemis ne produiraient rien de pareil; I' imposteur ne s'exprime point avec une telle précision.
4° , Ce verset est confirmé par ce qui s'est passé depuis le temps du Prophète jusqu'à nos jours; malgré le nombre des ennemis de l'Islam et leur acharnement, jamais on n'a pu opposer au Coran une composition qui en égalât le mérite.
Les versets que nous venons de citer, et bien d'autres encore, prouvent que le Coran est la parole même de Dieu, car Dieu a toujours soin de démentir les imposteurs qui parlent en son nom.
Le Deutéronome dit (XVIII 21-22): " Et si tu dis en ton coeur; Comment pouvons-nous connaître la chose que l'Eternel n'a pas dite ? Quand ce prophète parlera au nom de l'Eternel, et que la chose n'arrive pas, c'est une chose que l'Eternel n'a pas dite; le Prophète l'a dite avec effronterie: n'aie point peur de lui ".
Bientôt ce grand nombre sera dispersé
IV- " Diront-ils : nous sommes en grand nombre nous aidant les uns les autres ? Bientôt ce grand nombre sera dispersé, et ils tourneront tous le dos " (Coran 54/44, 45).
Omar raconte qu'il n'avait pas compris ce que voulait dire ce verset lorsqu'il fut révélé, "mais le jour de Badr", dit-il, " j'entendis le Prophète répéter les mots 'leur nombre sera dispersé', je compris alors le sens du verset ".
Vous entrerez dans le temple sacré
V- " Vous entrerez dans le temple sacré, s'il plaît à Dieu, en toute sécurité, la tête rasée, sans crainte ".
Ce verset descendait après l'accord de "Hodaïbia" qui était conclu par le Prophète (BSDL), après que les Mecquois ont refusé aux musulmans d'accomplir le pèlerinage, malgré pas mal de points dans le traité en défaveur des musulmans, chose que les compagnons du Prophète (BSDL) n'arrivaient pas à avaler.
Il en fut ainsi en effet, et les compagnons du Prophète entrèrent dans la Ca'ba, sans crainte et la tête rasée.
Nous t'avons affranchi des moqueurs
VI- " Nous t'avons affranchi des moqueurs " (XV, 95).
Quand ce verset fut révélé, le Prophète annonça à ses compagnons que Dieu l'avait enfin soustrait aux attaques des mécréants, qui le tournaient en ridicule et s'efforçaient de détourner les habitants de la Mecque de la nouvelle foi. Ils moururent tous peu après de différentes manières, et la lumière de Dieu brilla d'un éclat que rien n'offusqua plus.
Nous jetterons l'épouvante dans le coeur des mécréants
VII- " Nous jetterons l'épouvante dans le coeur des mécréants " (ibid. 144).
Cela se réalisa deux fois à Ohod : lorsque les idolâtres, après avoir eu le dessus sur les Musulmans, furent pris d'une panique subite et sans cause, et lorsque, s'étant remis de cette panique et ayant voulu, honteux de ne pas avoir achevé la poignée de Musulmans qui n'avaient pas été exterminés à cette bataille, rebrousser chemin pour les poursuivre, ils furent pris d'une frayeur subite et retournèrent à la Mecque.
Certes, nous le conserverons
VIII- " Certes, nous avons fait descendre le rappel, et, certes, nous le conserverons " (XV, 19)
C'est-à-dire nous garderons le Coran dans son intégrité primitive, sans altérations et sans interpolations; aucune des sectes hérétiques qui se sont succédées n'a pu en changer une seule syllabe, ni en altérer une seule voyelle jusqu'à nos jours. Tandis que le Pentateuque et l'Evangile ont été corrompus, comme nous l'avons vu aux livres. I. et II.; et nous rendons grâce à Dieu de cette faveur. " Rien de faux n'y sera introduit, maintenant ou après, C'est une révélation du Sage, du Glorieux " (XLI, 42). Même observation que pour le passage précédent.
Ancien séjour
IX- " Celui qui t'a donné le Coran te rendra à ton ancien séjour " (XXVIII, 85).
On raconte que, lorsque le Prophète sortit de la caverne, il arriva à Johfah, station entre la Mecque et Médine ; à la vue de la route de la Mecque, il fut pris d'un ardent désir de revoir sa patrie et celle de ses pères. Gabriel descendit alors et lui dit : "Tu désires revoir le lieu de ta naissance ? Oui, répondit le Prophète. Eh bien ! Dieu dit : "Celui qui t'a donné le Coran, te rendra à ton séjour, (c'est-à-dire, la Mecque), en vainqueur de tes ennemis" Alors Oui Dieu-Existe, après tous ces miracles, vos croyez toujours que le coran est l'invention du prophète mohammad, paix sur lui ?!!

Avatar de l’utilisateur
yacoub
+ de 10
Messages : 34
Enregistré le : jeu. 13 oct. 2016 11:27
Religion : agnostique
Contact :

Re: Réponse aux allégations qui contestent le miracle du point le plus bas de la terre indiqué dans le coran

Messagepar yacoub » lun. 21 nov. 2016 15:31

PBSL était pacifique entre 610 et 622 quand il était faible mais à partir de Medine, il est devenu fort et la règle est devenue
aslam taslam

https://youtu.be/QS23QDP5FIE

Retourner vers « Questions & débats sur l'Islam »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité