Les bienfaits de croire en Dieu

Les bénéfices de croire en Dieu

Aujourd’hui, de moins en moins de personnes s’intéressent à la religion. Nous allons voir dans cet article quelques bienfaits de croire en Dieu, et démontrer que le fait de croire en Dieu ne fait pas de nous des esclaves, mais nous offre plutôt des sujets de réflexion sur la vie, la mort et une ouverture spirituelle au monde qui nous entoure.

Quelqu’un de parfait n’existe pas. Mais devenir quelqu’un de meilleur est toujours possible. C’est même l’un des principaux buts d’un croyant.

1 – Les bienfaits de croire en Dieu

1.1 – Combler un vide spirituel

Le fait de croire en Dieu nous permet de combler un vide spirituel que nous avons tous. Pour combler ce vide, certains ont essayé la drogue, l’alcool, le sexe… D’autres ont essayé de combler se vide avec leur travail ou une passion ou un loisir, d’autres encore sont tombés dans l’idolâtrie. Néanmoins, ce vide intérieur est présent parce que toutes ces choses sont éphémères. Certains en viennent même au suicide à cause de la perte de leur emploi. Le nombre de personnes dépressives et très importantes dans les sociétés dites « civilisées » oû nous pouvons tout obtenir facilement.

C’est exactement comme si notre cœur était divisé en deux. D’une partie matériel (l’organe) et l’autre spirituel (l’Âme). Malheureusement beaucoup de personnes essayent de combler se vide avec des choses matérielles.  Vous avez beau avoir tout ce que vous voulez, vous ressentez toujours ce manque, cette solitude. Il vous manque ce côté spirituel que seul la croyance en Dieu peux vous offrir.

1.2 – Apprenez à pardonner aux autres et à vous-même

« Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » (Éphésiens 4:3)

Avoir des rancœurs peut être très douloureux. Il engendre stresse qui lui-même engendre la dépression et dans certains cas le cancer. Il est possible que vous ayez de la haine contre quelqu’un ou même envers vous même. Il est important de pardonner et c’est d’ailleurs un des plus grands bienfaits de croire en Dieu.

1.3 – Soyez quelqu’un de humble et de modeste

« Mieux vaut être humble avec les humbles que de partager le butin avec les orgueilleux. » (proverbes 16:19)

Tout croyant devrait rester humble face aux autres et ne jamais se comporter comme moralisateur mais plutôt montrer son amour pour l’autre et chercher les points commun que les points de divergence.

Malheureusement, certains croyants se comportent avec un certaine arrogance, en pensant que leur foi est meilleure que celle des autres. Souvenez-vous que Jésus nous a enseigné que nous sommes tous et toutes filles et fils de Dieu, et que nous sommes aimés de Lui de la même façon. En gardant cela en tête, il vous sera plus facile de vivre votre foi dans l’humilité.

1.4 – Devenir anti-matérialiste

« Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. » (1 Timothée 6:10)

Il est important de se détacher du monde matérialiste. L’avarice est même un des 7 péchés capitaux !

« Que chacun donne comme il l’a résolu dans son cœur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. »  (2 Corinthiens 9:7)

Il est plutôt conseillé de faire don de son argent aux personnes qui en sont démunies. Vous pouvez en faire don à votre église et à des organisations caritatives. Payez le denier à votre église, comme il est commandé dans la Bible, pour le bien des moins fortunés que l’église seule est en mesure d’aider. Vous pourrez aussi bien faire don de vos biens que de votre temps.

Mais attention l’argent ne peut acheter le don de Dieu !

« Que ton argent périsse, et toi avec lui, puisque tu t’es imaginé qu’on pouvait se procurer le don de Dieu avec de l’argent! » (Actes 8:18-20)

Si possible faites aussi du bénévolat :

« Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. » (Hébreux 13:16)

1.5 – Relativiser suite à la mort d’un proche

« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux: un temps pour naître, et un temps pour mourir; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté; un temps pour tuer, et un temps pour guérir; un temps pour abattre, et un temps pour bâtir; un temps pour pleurer, et un temps pour rire; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser; » (Ecclésiaste 3:1-4)

Certaines personnes tombe dans une grande dépression après la disparition d’un proche. Alors qu’elle devrait relativiser et remercier Dieu d’avoir mis sur son chemin (même pour un court instant) la personne qu’elle a perdu.

 

2 – Croire en Dieu est il un antidépresseur naturel ?

Comme nous venons de le voir le faite de croire en Dieu nous oblige (si on y est fidèle)  a suivre une certaine conduite. C’est la clé du bonheur pour des milliards de fidèles dans le monde entier qui face à l’adversité de la vie nous donne la faculté de surmonter des problèmes parfois difficile. La Bible nous appelle à être remplis de joie et de louange.

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. » (Philippiens 4:4)

« Et encore: Louez le Seigneur, vous toutes les nations, Célébrez-le, vous tous les peuples! » (Romains 15.11)

 

A lire :

  • Style de vie et modèle de société  : Christianisme VS Laïcisme

 


Je vous invite à prendre un moment de réflexion et de méditer sur les bienfaits de croire en Dieu et les citations biblique de cet article.
N’hésitez pas à nous écrire en commentaire si vous souhaiter participer au sujet ou rajouter quelque chose.

Mots clés : raisons de croire en Dieu, je veux croire en dieu, devenir chrétien catholique, Selon la Bible.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter pour être informer des nouveautés en avant-première !

A propos de Antishubohat 21 Articles
Administrateur de la communauté Antishubohat.fr

2 Comments

  1. Baptisé chrétien et croyant moi-même, je confirme en effet que cela sert de croire en un créateur car en effet, il semble qu’une telle disposition de l’esprit aide l’homme à relativiser sa position ainsi qu’à devenir à rester humble et ce, pour ne pas chercher à dominer son prochain sans quoi toute cohabitation sinon impossible, reste très difficile. Toutefois attention à l’appellation « Dieu » qui en soi n’est ni un nom (mais un titre), ni même ne définit une force supérieure. Car, étymologiquement, le mot « Dieu » exprime : « ce qui brille et appartient au ciel ». Aussi, selon cette appellation, une comète ou n’importe quelle étoile dans le ciel est serait « Dieu ». Or que je sache – au sens de « création » et donc de « Créateur » où on l’entend, à savoir : qu’on observe à travers tout ce qui existe la main décisionnaire d’une super-intelligence – ni comète ni étoile ne créent quoi que ce soit; pas plus qu’on ne peut dire qu’elles sont des intelligences. Il paraît donc que l’homme connaît assez mal, non seulement ce qu’il nomme « Dieu ». Mais également l’origine et la nature de la force qu’il désigne comme étant supérieure à lui et qu’il pense à juste titre  » Le Créateur ». Et pour cause, quand on lit la Torah (source et reproduction de l’Ancien Testament) et le Nouveau Testament (soit la Bible), des invraisemblances soulèvent plus de questions que ces écrits sacrés n’apportent de réponses. Et en voici une prise dans le lot pour qu’on comprenne bien de quoi je parle. La description faite de « Dieu » par Jésus évoque un Tout-puissant d’une bonté infinie envers tous les hommes. Toutefois, le « Dieu » dont il est question dans l’Ancien Testament – et est censé être le Père aimant dont Christ parle – est particulièrement violent et vindicatif. Question que nombre de croyant ne se posent apparemment pas et qui peut faire l’objet d’un autre sujet et d’échanges : « Comment peut-on croire qu’un « Dieu » aimant a pu être non seulement être violent mais aussi, s’est visiblement transformé alors même que Malachie dans son livre précise au verset 6 du chapitre 3 que « Dieu » ne change pas ?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*